Une deuxième personne a guérie « naturellement » du VIH sans intervention médicale

108
femme guerit du vih/sida
Advertisement

Des scientifiques ont identifié une deuxième personne à s’être débarrassée du VIH (virus de l’immunodéficience humaine pouvant conduire au stade du Sida) sans traitement médical, selon un article publié lundi 15 novembre dans la revue « Annals of Internal Medicine ». La patiente, une femme anonyme vivant en Argentine, a été diagnostiquée avec le virus de l’immunodéficience humaine en 2013. Depuis 2017, une équipe internationale de chercheurs s’est penchée sur l’ADN de la patiente à la recherche de traces du virus.

Ils ont même vérifié son placenta après son accouchement en mars 2020, rapporte le media STAT. Après avoir séquencé des milliards de cellules, les scientifiques ont confirmé que la femme est exempte du VIH. La médecine moderne a permis à de nombreuses personnes de vivre avec le virus sous contrôle, mais elles ont généralement besoin d’une thérapie antirétrovirale constante pour empêcher le virus de se répliquer.

Dans l’histoire, quatre personnes ont été déclarées « guéries » du VIH. Cependant, deux d’entre elles — le « patient de Berlin » et le « patient de Londres » — ont été guéries après avoir reçu une greffe de cellules souches, une procédure risquée que les scientifiques ont essayé de reproduire avec d’autres patients, sans succès.

Une seule fois auparavant, les scientifiques ont trouvé un cas confirmé d’une personne ayant éliminé complètement le virus de son système. En 2020, les scientifiques ont partagé un rapport sur Loreen Willenburg — ou la « patiente de San Francisco » comme les médecins l’ont surnommée — qui était le premier cas connu d’une disparition spontanée, sans intervention médicale.

Loreen Willenburg et la patiente anonyme d’Argentine sont connus comme des « contrôleurs d’élite », un petit sous-ensemble de patients séropositifs dont le système immunitaire supprime naturellement le virus.

Advertisement

Selon STAT, la patiente d’origine argentine est connue sous le nom de « patiente Esperanza » parce qu’elle est originaire de la ville d’Esperanza — qui veut dire « espoir » en espagnol. Elle a une fille, qui n’est pas séropositive, et attend un deuxième enfant avec son compagnon.

« Le simple fait de penser que mon état pourrait contribuer à la réalisation d’un remède contre ce virus me fait ressentir une grande responsabilité et un grand engagement pour que cela devienne une réalité », a déclaré la patiente à STAT.

Si vous souffrez du VIH / SIDA et vous recherchez un traitement naturel, nous vous recommandons de télécharger le livre ci-dessous. Vous trouverez plusieurs plantes médicinales qui peuvent guérir le VIH / SIDA et comment préparer le remède a la maison étape par étape

<< CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER>>

Advertisement