102 plantes utilisées dans le traitement des fibromes

102 plantes utilisées dans le traitement des fibromes

août 10, 2020 Non Par Dr sandra

Si vous vous posez des questions comme comment assécher un fibrome naturellement, faire disparaître des fibromes et comment traiter les fibromes à la maison, voici une liste de 102 plantes qui ont été utilisées dans pour traiter naturellement les fibromes

Les experts dans une enquête sur les herbes pour traiter les fibromes ont identifié 102 plantes médicinales et 16 recettes utilisées dans le traitement des fibromes.

L’étude, réalisée dans le but de documenter les informations disponibles sur les plantes traditionnelles des vendeurs d’herbes et des médecins traditionnels qui sont utilisées dans le traitement des fibromes, a indiqué que de nombreuses recettes comprenaient des plantes de la famille des Euphorbiacées.

L’enquête documentée dans l’édition de juin du Journal of Research in Forestry, Wildlife & Environment a indiqué que davantage de médecins traditionnels sont impliqués dans le traitement des fibromes par rapport aux vendeurs d’herbes. Elle a été réalisée par MM A Adebisi de l’Institut de recherche forestière du Nigéria (FRIN).

Les parties des plantes habituellement utilisées pour le traitement des fibromes comprennent la racine de la plante, l’écorce, les feuilles, les fruits, les graines, les jus extraits des fruits et le bulbe. La plupart des préparations avaient des feuilles.

Le procédé de préparation comprend le trempage, la décoction, l’infusion, la pyrolyse, la fermentation, la cuisson ou la friture, le pilage et le séchage à l’air. La plupart des plantes ont été préparées à partir de la combinaison de plus d’une partie de plante. Peu de préparations d’herbes ont été faites à partir d’une seule plante.

Les recettes comprenaient la coupe en morceaux et le trempage dans l’eau de quantités égales de Xylopia aethiopica et de Cocos nucifera (graines et gousses de noix de coco) pendant trois jours. Une demi-tasse de thé est prise quotidiennement pendant au moins 90 jours.

Xylopia aethiopica
Cocos nucifera

Les graines de Diociea reflexa et les feuilles de Sida pilosa sont broyées et trempées dans du gin local et un quart de cuillère à café doit être pris pendant 90 jours.

Diociea reflexa
feuilles de Sida pilosa

L’écorce de Kigelia africana , les fruits de Ricinus communis, les feuilles de Newbouldia laevis et les feuilles de Pseudospondias microcarpa ont été imbibées d’eau de maïs fermentée à laquelle du sel de table avait été ajouté. Une tasse de thé doit être prise pendant 90 jours.

Kigelia africana
les fruits de Ricinus communis
les feuilles de Newbouldia laevis
Les fuilles Pseudospondias microcarpa

La quatrième recette indiquait que les feuilles de Macaranga barteri étaient moulues et imbibées d’alcool local. Quatre cuillères à café sont prises quotidiennement pendant 30 jours.

Macaranga barteri

D’autres ont inclus le trempage de l’écorce et des graines de Xylopia aethiopica (ERU) avec un gin sec pendant deux à 24 heures. Une petite tasse pleine de ceci est prise deux fois par jour pendant 30 jours.

Xylopia aethiopica

Les écorces de Palisota hirsuta, Olax subscorpioidea et Heliotropum indica (Atapariobuko) ont été coupées en morceaux et bouillies avec de l’eau. Une tasse de thé est prise quotidiennement pendant 60 jours.

Palisota hirsuta
Palisota hirsuta
Olax subscorpioidea

Les feuilles de Desmodium velutinum , l’écorce d’Uvaria chamae et les graines de Xylopia aethiopica sont imbibées d’eau. Une tasse de thé à décanter après trois jours est prise quotidiennement pendant 90 jours.

Desmodium velutinum
Uvaria chamae

Le trona moulu (Kahun bilala ou potasse) est mélangé avec du jus de citron vert. Quatre cuillères à café sont prises pendant 30 jours. De plus, 25 graines d’Elaeis guineansis (Ekuro) sont consommées chaque matin pour traiter les fibromes.

La feuille, l’écorce et la racine du neem (dongoyaro) sont bouillies dans l’eau pendant cinq minutes. Une tasse de thé ou de verre du mélange bouilli est décantée et doit être prise après trois jours matin et soir pendant 60 jours.

Les racines d’Aristolochia repens , Citrullus lanatus, Gladiolus daleni (Alubosa baka), Mondia whitei et Curculigo pilosa, ainsi que Trona (Kahun bilala), sont chauffées ensemble. Une cuillerée à soupe de ceci est prise avec du jus de citron vert ou de l’alcool local une fois tous les trois jours pendant 100 jours.

Les racines d’Aristolochia
Citrullus lanatus 
Gladiolus daleni
Mondia whitei
Curculigo pilosa

Les fruits de Musa nana, les feuilles de Senna alata, Jatropha curcas (igi botuje) et Solanun aethiopicum (igi osun) sont coupés en morceaux et pilés ensemble et transformés en une poudre fine. Quatre cuillères à café doivent être prises quotidiennement avec de l’alcool local pendant 100 jours.

Solanun aethiopicum
Jatropha curcas
les feuilles de Senna alata
Les fruits de Musa nana
Les fruits de Musa nana

Volvarieella esculenta, les racines de Jatropha curcas (Botuje) et Microdesmis puberula, Xylopia villosa (Eru awonka), Trona (Kahun bilala) et Baissea axillaris (Imu nla) sont bouillies avec de l’eau de maïs fermentée. Une tasse de thé doit être prise pendant 60 jours.

Les feuilles de Microdesmis puberula
Volvariella volvacea

L’écorce de Blighia sapida et les graines de Xylopia aethiopica (Eru) sont imbibées d’alcool local pendant trois jours. Quatre cuillères à café de ceci doivent être prises quotidiennement pendant 90 jours.

Blighia sapida

L’écorce de Kigelia africana (Igi pandoro), Citrullus lanatus (bara), Allium ascalonicum (Alubosa ou oignon), Mondia whitei (Isirigun), Xylopia aethiopica (Eru), Piper guineense (Iyere) et Tetrapleura tetraptera (Adian) sont bouillies avec de l’eau de maïs fermentée (omidun). Une tasse de thé doit être prise quotidiennement pendant 60 jours.

L’enquête a conclu qu’il était nécessaire de disposer d’une documentation appropriée sur les plantes médicinales utilisées qui sont au bord de l’extinction en raison de l’épuisement des générations plus âgées, qui étaient disposées à utiliser des herbes. Cette situation a été responsable du manque de connaissances et de la mort de l’information et de l’utilisation durable des plantes.

Avec : SPN Nos-Livres