Maquillage tribal africain : qu’y a-t-il derrière la peinture faciale ?

Maquillage tribal africaine

L’Afrique est un continent riche de différentes cultures, traditions, langues et perceptions de la beauté. Avec de nombreuses tribus différentes à travers le continent, les tendances et les idéaux de beauté varient. Voici tout ce que vous devez savoir sur le maquillage tribal africain

La composition tribale joue un rôle clé dans de nombreux groupes. Le maquillage, souvent sous forme de peinture faciale, est utilisé pour de nombreuses raisons différentes et peut signifier de nombreuses choses différentes telles que la chasse, des raisons religieuses et traditionnelles, des fins militaires ou pour effrayer un ennemi.

Il fonctionne également comme des marqueurs sociaux, distinguant les garçons des hommes, les hommes des hommes plus âgés, les hommes des femmes et les membres de la tribu des étrangers. La peinture faciale indique un statut et véhicule une forte signification culturelle.

L’Afrique compte un total estimé de 3000 tribus, qui varient toutes incroyablement en termes de langue, de culture et de traditions.

Certaines des tribus les plus connues à travers l’Afrique comprennent la tribu Zulu, dont les membres vivent en Afrique du Sud, au Lesotho et au Zimbabwe, les Maasai, qui se trouvent en Tanzanie et au Kenya, les San Bushmen, qui vivent au Botswana, en Namibie et l’Afrique du Sud et les Yoruba, qui vivent au Nigeria, au Bénin, au Ghana et au Togo.

D’autres tribus comprennent les Xhosa, qui résident en Afrique du Sud, les Hausa, trouvés au Niger, au Gabon, au Burkina Faso et au Cameroun, les Himba, qui vivent en Angola et en Namibie, les Borana Oromo, qui résident en Éthiopie et au Kenya, les Kalenjin de Kenya, les Chaga de Tanzanie et les Peuls du Niger, de Guinée, du Soudan et du Sénégal.

Le maquillage tribal est généralement faite d’argile avec différentes teintes à l’aide de plantes et de fleurs séchées. Chaque couleur et chaque symbole a une certaine signification.

Secret des différentes couleurs du maquillage tribal africain

  • Le noir est généralement utilisé pour désigner le pouvoir, le mal, la mort et le mystère
  • Le gris est couramment utilisé pour désigner la sécurité, l’autorité, la maturité et la stabilité.
  • Le violet signifie généralement la royauté, le luxe, la sagesse et la passion et le jaune est utilisé pour la joie, l’énergie et la chaleur.
  • Le rouge est utilisé pour le danger, l’audace, l’urgence et l’énergie et le bleu dénote la paix, le calme, la confiance et l’affection.
  • Les verts sont généralement utilisés pour la vie, la croissance, la fraîcheur et la guérison
  • Le blanc signifie l’espoir, la pureté et la lumière.

Les symboles sont des clés visuelles qui ont un sens pour les personnes ayant un héritage commun autour d’un symbole donné. En Afrique, où se trouvent les archives des plus anciennes communautés humaines, de nombreuses familles tribales utilisent des symboles pour raconter des histoires et fournir des informations, des rappels et des leçons. Ces symboles sont considérés comme sacrés et étaient principalement utilisés dans des contextes cérémoniels et religieux.

En Afrique de l’Ouest, de nombreux symboles sont utilisés pour véhiculer des messages et des valeurs au sein d’une communauté. Les tribus Akan et Asante d’Afrique de l’Ouest utilisent toutes deux les symboles « Adinkra ». Les symboles se retrouvent fréquemment dans le pays d’Afrique de l’Ouest du Ghana. Les symboles sont incorporés dans la peinture faciale, les tissus, sur les murs intérieurs et sur la poterie.

L’art tribal diffère selon le rang d’une personne dans la société. Plus votre classement est élevé, plus votre maquillage/maquillage sera élaboré et compliqué. Beaucoup commencent avec de la peinture faciale tribale de base (ou des tatouages) et à mesure qu’ils gravissent les échelons, d’autres symboles sont ajoutés pour correspondre à leur rang et à leurs réalisations.

Retour en haut