Accueil Infos santé L’écorce de bouleau pourraient aider à détruire les cellules cancéreuses

L’écorce de bouleau pourraient aider à détruire les cellules cancéreuses

L’écorce de bouleau contre le cancer

Les scientifiques ont développé de nouveaux composites à base d’écorce de bouleau qui s’avèrent efficaces pour tuer les cellules cancéreuses. Contrairement à la substance d’origine, la bétuline, elles sont solubles dans l’eau et sont plusieurs fois plus efficaces pour détruire les cellules cancéreuses.

Les chercheurs suggèrent que ces substances pourraient devenir un outil prometteur pour la pharmacologie. Les résultats de l’étude sont publiés dans la revue Biointerface Research in Applied Chemistry.

Le dipropionate de bétuline est un composé naturel, un ester de bétuline et d’acide propionique, qui est un médicament prometteur pour le traitement d’un large éventail de maladies, dont le cancer. Pour l’obtenir, les scientifiques ont développé une synthèse simplifiée en une étape directement à partir de l’écorce de bouleau.

Elle diffère des autres méthodes d’obtention des esters de bétuline en ce qu’elle ne nécessite pas d’étape supplémentaire d’isolement de la bétuline. Cependant, la faible solubilité et la faible biodisponibilité de ce composé dans l’eau limitent son application en médecine.

VOIR AUSSI : 3 Remèdes natuel contre le cancer de la gorge

Bouleau et cancer : de nouvelles découvertes

Des scientifiques du Centre scientifique de Krasnoïarsk de SB RAS et de l’Institut de chimie et mécanochimie du solide de SB RAS (Novossibirsk) ont créé de nouveaux matériaux composites solubles dans l’eau à base de L’écorce de bouleau, qui ont une activité antitumorale, et ont révélé la possibilité de leur utilisation dans le traitement du cancer.

Le dipropinate de bétuline et ses variantes mécaniquement modifiées provoquent une meilleure destruction des cellules cancéreuses que la substance d’origine.

Pour améliorer les caractéristiques du dipropionate de bétuline, les chercheurs ont décidé de le compléter avec de l’arabinogalactane. Le polysaccharide arabinogalactane du bois de mélèze est soluble dans l’eau et possède des activités antioxydantes et immunomodulatrices. Pour augmenter la vitesse de dissolution, des composites ont été créés sous forme de poudre et de films minces. Les auteurs de l’étude notent que les matériaux broyés et en film présentaient une grande solubilité dans l’eau.

VOIR AUSSI : Comment utiliser l’extrait de la racine de pissenlit pour le cancer

Les scientifiques ont évalué l’activité anticancéreuse par la capacité du matériau à activer la mort des cellules cancéreuses du poumon A549 en culture cellulaire. L’effet antitumoral de tous les composites obtenus était plusieurs fois supérieur à celui de la bétuline pure. Dans le même temps, le matériau sous forme de films solubles dans l’eau avait la capacité antitumorale la plus élevée, bien que la teneur en substance active qu’il contenait soit 4 à 5 fois inférieure à celle des autres composites.

« Les dérivés de l’ester de bétuline provoquent sélectivement la destruction et arrêtent la division des cellules cancéreuses, alors qu’ils présentent une activité antioxydante dans les cellules saines. Les résultats de nos travaux montrent que les esters de bétuline, en particulier les composites de dipropionate de bétuline et d’arabinogalactane, peuvent être obtenus sans recourir à des méthodes de synthèse complexes. De plus, ils sont solubles dans l’eau et ont une forte activité antitumorale par rapport à la bétuline d’origine.

Possédant diverses propriétés pharmaceutiquement précieuses, ces substances peuvent devenir des matériaux prometteurs en pharmacologie. L’étude de leur activité pharmacologique est une tâche pour de futures recherches », a déclaré Yuri Malyar, candidat en sciences chimiques.

VOIR AUSSI : Herbes et suppléments pour le cancer du sein

Quitter la version mobile