Comment faire partir de l’herpes genital rapidement

Photo herpes genital homme et femme
Advertisement

L’herpès génital peut être bouleversante et douloureuse – il n’est donc pas surprenant que si vous rencontrez une épidémie, vous vouliez savoir comment faire partir les plaies d’herpès plus rapidement que les méthodes de gestion traditionnelles.

Le virus de l’herpès simplex (HSV) est une maladie sexuellement transmissible classée en deux variations principales, HSV-1 et HSV-2. Alors que le HSV-1 est principalement associé aux boutons de fièvre qui apparaissent pendant les périodes de stress ou de manque de sommeil, les plaies génitales attribuées au HSV-2 provoquent fréquemment de l’inconfort et de la douleur.

Cette douleur, associée à l’embarras et à l’anxiété d’une poussée, pousse souvent les personnes infectées à rechercher une aide médicale pour réduire leurs symptômes et guérir les plaies plus rapidement.

Cet article explore les différentes méthodes utilisées pour réduire avec succès et faire disparaitre l’herpès génital

Combien de temps durent les poussées d’herpès ?

Les symptômes des poussées d’herpès peuvent prendre jusqu’à une semaine pour apparaître après avoir contracté l’infection. Une fois que le virus de l’herpès simplex devient actif, il commence à se multiplier et finit par remonter à la surface de la peau le long des voies nerveuses.

En raison de la nature des voies neurales du corps, les récurrences de l’herpès génital peuvent ne pas toujours se présenter au même endroit – bien qu’elles restent dans la même zone.

L’herpès génital commence généralement par une rougeur dans la zone touchée, suivie de petites bosses qui évoluent en cloques remplies de liquide. Au fil du temps, les cloques éclateront et deviendront des ulcères cutanés peu profonds qui formeront ensuite une croûte et guériront progressivement en quelques semaines.

Advertisement

La poussée initiale d’herpès génital est souvent la plus douloureuse, provoquant fièvre, fatigue et courbatures. Il n’est pas rare que la première infection dure jusqu’à trois semaines.

Cependant, les épidémies ultérieures ont tendance à présenter des symptômes moins nombreux et moins intenses, et la fréquence des éruptions peut varier. Une poussée d’herpès typique dure entre une et deux semaines. Certaines personnes passent des semaines ou des mois entre les poussées, tandis que d’autres endurent potentiellement des épisodes consécutifs.

Lire Aussi : Tout ce que vous devez savoir sur le VPH

A quoi ressemble l’herpès génital

L’herpès génital ressemblent généralement à un groupe de cloques irritantes ou douloureuses remplies de liquide. Ils peuvent être de tailles différentes et apparaître à des endroits différents. Les cloques se cassent ou se transforment en plaies qui saignent ou suintent un liquide blanchâtre. À la fin de l’épidémie, les plaies d’herpès se croûteront et finiront par disparaître. Les plaies peuvent prendre une semaine ou plus à guérir.

A quoi ressemble l'herpès génital
A quoi ressemble l’herpès génital

Les symptômes de l’herpès génital semblent différents à différents stades de l’épidémie – ils commencent généralement légers mais s’aggravent au fur et à mesure que l’épidémie se poursuit. Vous pouvez également avoir des symptômes pseudo-grippaux pendant une épidémie, comme de la fièvre, des frissons, des courbatures et des ganglions enflés. Les épidémies d’herpès sont différentes selon les personnes, et votre prochaine épidémie pourrait être différente de la précédente.

Comment arrêter une poussée d’herpès avant qu’elle ne survienne sans médicament

Afin de faire partir de l’herpès genital sans médicament, il est important de reconnaître les déclencheurs individuels qui entraînent une poussée. Bien que ces causes profondes varient d’une personne à l’autre, il existe des identificateurs communs qui, avec un peu de patience et de pratique, peuvent aider à réprimer l’apparition des symptômes.

Bien que les éléments suivants puissent aider à soulager les symptômes, ils ne sont pas capables de faire partir l’herpès et c’est pas possible de guérir l’herpès naturellement pour toujours.

Les déclencheurs courants incluent :

Stresser : Les personnes souffrant de stress élevé ont tendance à présenter des symptômes d’herpès avec une fréquence plus élevée. Les efforts pour lutter contre les activités ou les événements libérant du cortisol entraîneront une diminution ou un retard des poussées.

Se sentir épuisé : Comme mentionné, les soins personnels sont une approche holistique importante pour lutter contre les effets de l’herpès génital. Être épuisé, trop fatigué ou anxieux peut avoir un impact sur le fonctionnement du système immunitaire et entraîner l’apparition d’ampoules ou la fatigue et l’irritation associées à un épisode d’herpès.

De l’alcool : Le système immunitaire, qui joue un rôle essentiel dans la suppression de l’herpès, est affaibli lorsqu’un individu consomme de l’alcool. Dans le cas d’un traitement médicamenteux tel que Valtrex – qui agit en tandem pour renforcer le système immunitaire – non seulement la consommation d’alcool affaiblit l’efficacité du traitement lui-même, mais elle pourrait exacerber les effets secondaires potentiels. Bien qu’il n’y ait pas de contre-indication directe entre les médicaments contre l’herpès et l’alcool, pour de meilleurs résultats, ils ne doivent pas être mélangés.

Sexe sec : Bien que les cloques d’herpès se développent dans des conditions humides, la friction associée aux rapports sexuels non lubrifiés peut irriter la peau entourant les organes génitaux, enflammant ainsi les plaies d’herpès, en particulier dans le prodrome ou le stade initial de l’infection où la peau est rouge, crue et agitée.

Chaises longues : Non seulement la sueur que l’on trouve couramment sur les surfaces des lits de bronzage est un terrain fertile pour les bactéries, mais le HSV se développe dans des environnements chauds et peut être déclenché par la lumière UV.

Manque de sommeil : Semblable à l’effet du stress, un manque de sommeil affecte gravement la fonction du système immunitaire au fil du temps, entraînant une transmission accrue de l’herpès dans les voies neurales du corps.

Une mauvaise alimentation : Un excès de sucre et de glucides raffinés peut contribuer aux poussées d’herpès, car les effets d’un régime pauvre en nutriments empêchent le processus de guérison en contribuant à affaiblir la fonction immunitaire.

Lire Aussi : Remèdes naturel à base de plantes pour le VPH ( Virus du papillome humain )

Astuce naturels contre l’herpès génital

Ces remèdes naturels éprouvés peuvent aider à soulager l’enflure, les démangeaisons et les picotements liés à l’épidémie de l’herpès génital. Vous avez probablement déjà ce dont vous avez besoin pour ces remèdes dans votre armoire de cuisine ou votre armoire à pharmacie.

1. Compresse chaude

Des recherches préliminaires suggèrent qu’il peut être utile d’appliquer de la chaleur dès que vous sentez une plaie se former. Si une plaie s’est déjà formée, la chaleur peut aider à minimiser la douleur et l’enflure.

Vous pouvez faire une compresse chaude et sèche en remplissant une chaussette à moitié avec du riz et en la passant au micro-ondes pendant un peu moins d’une minute.

2. Compresse fraîche

Vous pouvez également utiliser une compresse froide pour réduire l’enflure. Appliquez un sac de glace ou une débarbouillette propre et douce remplie de glace sur la zone touchée. Répéter au besoin toutes les 4 heures. Assurez-vous de ne jamais placer de glace directement sur la peau.

3. Pâte de bicarbonate de soude

L’application d’une pâte de bicarbonate de soude peut aider à assécher les lésions et à soulager les démangeaisons. Pour ce faire, trempez une boule de coton humide ou un coton-tige dans une petite quantité de bicarbonate de soude pur et tamponnez-le sur la plaie.

4. Pâte de fécule de maïs

La pâte d’amidon de maïs peut également assécher les lésions et soulager les démangeaisons. Trempez une boule de coton humide ou un coton-tige dans une petite quantité de fécule de maïs et appliquez-le sur la zone touchée.

5. Ail topique

Des recherches plus anciennes suggèrent que l’ail pourrait avoir des propriétés antivirales contre les deux souches d’herpès. Écrasez une gousse d’ail fraîche et mélangez-la avec de l’huile d’olive pour diluer. Vous pouvez appliquer ce mélange sur une plaie jusqu’à trois fois par jour.

6. Vinaigre de cidre de pomme topique (ACV)

Le vinaigre de cidre de pomme est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antivirales. Pour profiter de certains de ces avantages, mélangez une part de vinaigre de cidre de pomme avec trois parts d’eau tiède et appliquez sur la zone touchée.

Herbes, huiles et autres solutions pour se débarrasser de l’herpès génital

De nombreux ingrédients topiques tels que les huiles essentielles peuvent brûler votre barrière cutanée s’ils ne sont pas dilués. Les huiles de support, comme l’huile de jojoba et l’huile de noix de coco, sont importantes pour utiliser les ingrédients topiques en toute sécurité. Tous les topiques énumérés ci-dessous doivent être utilisés avec une huile de support, sauf indication contraire.

Vous devriez également faire un test de patch avant d’effectuer une application complète. C’est le seul moyen de s’assurer que vous n’appliquez pas de substance irritante sur une zone déjà sensible.

Vous pouvez faire un test de patch simple en suivant ces étapes :

Appliquez le topique sur votre avant-bras.
Attendez 24 heures.
Si vous ressentez des démangeaisons, une inflammation ou une autre irritation, lavez soigneusement la zone et arrêtez l’utilisation.
Si vous ne ressentez aucun symptôme indésirable dans les 24 heures, vous devriez pouvoir postuler ailleurs en toute sécurité.
Achetez des topiques qui n’ont pas besoin d’être dilués avec une huile de support, tels que :

  • aloe vera
  • le miel de manuka
  • extrait de réglisse
  • extrait d’échinacée

Achetez une huile de support pour les topiques suivants :

  • huiles essentielles (tea tree, camomille, gingembre, thym, eucalyptus)
  • hamamélis
  • extrait de mélisse
  • extrait de neem

Lire Aussi : 5 aliments pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles (MST)

Comment supprimer l’herpes genital naturellement

1. Aloe vera

L’aloe vera a des propriétés prouvées d’accélération des plaies. Ces propriétés peuvent apaiser et guérir les lésions herpétiques. Le gel d’aloe vera pur peut être appliqué directement sur presque toutes les zones du corps sans être dilué.

2. l’huile de théier

l’huile de théier est un puissant ingrédient antiviral dont il a été démontré qu’il aide à lutter contre l’herpès. l’huile de théier doit être diluée avec une huile végétale avant de l’utiliser sur un bouton de fièvre ou un herpès génital.

3. Hamamélis

L’hamamélis a des propriétés antivirales importantes. Certaines personnes peuvent utiliser de l’hamamélis pur sans ressentir d’irritation, tandis que d’autres trouvent qu’il pique. Vous devez utiliser une solution diluée si vous avez la peau sensible.

4. Le miel de manuka

Des recherches plus anciennes suggèrent que l’application topique de miel de manuka pourrait être aussi efficace que l’acyclovir pour traiter le HSV-1 et le HSV-2. Le miel de Manuka peut être appliqué directement sans dilution.

5. Lait de chèvre

Le lait de chèvre contient un agent antiviral qui peut agir contre l’herpès simplex. Vous pouvez appliquer le lait de chèvre directement sans dilution.

6. Huile essentielle de camomille

Certaines recherches suggèrent que l’huile essentielle de camomille a des propriétés apaisantes et anti-virus qui peuvent aider à traiter le HSV-2. Il doit être dilué avec une huile de support.

7. Huile essentielle de gingembre

L’huile essentielle de gingembre a le potentiel de faire partir le virus de l’herpès au contact. Il doit être dilué avec une huile de support.

8. Huile essentielle de thym

L’huile essentielle de thym a également le potentiel de faire partir contre le virus de l’herpès. Il doit être dilué avec une huile de support.

9. Huile de sauge grecque

L’huile de sauge grecque peut également combattre le virus de l’herpès. Il doit être dilué avec une huile de support.

10. Huile d’eucalyptus

L’huile d’eucalyptus peut être un puissant antiviral contre l’herpès. Il apaise et favorise également la cicatrisation. Il doit être dilué avec une huile de support.

11. Extrait de réglisse

L’ingrédient actif de la racine de réglisse a des propriétés antivirales et anti-inflammatoires. Ces propriétés font de l’extrait de réglisse un traitement prometteur contre les épidémies. Vous pouvez appliquer la réglisse directement sans dilution.

12. Extrait d’échinacée

L’extrait d’échinacée peut être un antiviral efficace contre les deux souches d’herpès simplex. C’est aussi un anti-inflammatoire, qui peut apaiser les épidémies existantes. Vous pouvez appliquer l’extrait d’échinacée directement sans dilution.

13. Extrait de neem

L’extrait de neem peut également avoir des propriétés anti-herpès significatives. L’extrait pur de Neem est puissant et peut brûler votre peau. Il doit être dilué avec une huile de support.

À faire et à ne pas faire

Voici quelques conseils généraux pour la gestion des épidémies.

Si vous avez un bouton de fièvre :

  • Abandonnez votre brosse à dents et utilisez-en une nouvelle.
  • Faites le plein de repos, de vitamine C et de suppléments de zinc lorsque vous subissez un stress élevé.
  • UTILISEZ un baume à lèvres transparent hypoallergénique pour protéger votre peau du soleil, du vent et du froid.
  • NE PAS partager de tasses ou de boissons pendant l’épidémie.
  • N’essayez PAS de faire éclater, de drainer ou d’interférer d’une autre manière avec le bouton de fièvre pendant qu’il guérit.

Si vous avez une poussée d’herpès génital :

  • PORTEZ des sous-vêtements en coton et des vêtements amples.
  • Prenez de longues douches chaudes et gardez la zone propre et sèche à tout autre moment.
  • NE PAS tremper dans des spas ou des bains.
  • NE PAS avoir de relations sexuelles. Il est possible de transmettre le virus même si vous utilisez un préservatif.

Conclution

Bien que les remèdes maison puissent être une thérapie complémentaire utile, ils ne remplacent pas un traitement clinique.

Si rien ne semble fonctionner, prenez rendez-vous avec un médecin ou un autre professionnel de la santé. Ils peuvent évaluer vos symptômes et travailler avec vous pour trouver le bon médicament. Ils peuvent également être en mesure de recommander d’autres traitements complémentaires.

Si vos symptômes s’aggravent après avoir essayé un remède naturel, arrêtez de l’utiliser.

Lire Aussi : Voici comment réduire votre risque de cancer du col de l’utérus de 90%

Source : www.healthline.com , www.chemistclick.co.uk

Advertisement